Je viens de me rendre compte que j’avais oublié de vous présenter mes lectures de mai !

                Donc envie de vous les faire partager.

J’ai donc lu :

“Jusqu’à ce que la mort nous sépare” de Lisa Gardner

(gentiment prêté pas Constelacion)

juqu'à ce que la mort nous sépare - Lisa gardnerQuatrième de couverture :

“Tess croyait avoir trouvé le mari idéal en la personne de Jim Beckett, un policier jouissant d'une excellente réputation dans la petite ville de Williamstown, Massachusetts. Mais deux ans après leur mariage, elle découvre l'horreur : son époux a tué, dans des circonstances effroyables, plusieurs femmes. Tess n'a d'autre choix que de le dénoncer à la justice. En attendant d'être jugé, Jim est placé dans un quartier de haute sécurité. Le jour où, tuant deux gardiens, il parvient à s'évader, il n'a plus qu'une idée en tête : retrouver celle qui l'a trahi. Et lui rappeler qu'ils sont unis, quoi qu'il arrive, jusqu'à ce que la mort les sépare... “

Mon avis : J’ai aimé l’histoire en elle-même, je trouve juste dommage que l’auteur ait rajouté tant de discussions avec des protagonistes secondaires : leurs tourments et leurs souffrances.

Un polar classique avec lequel j’ai passé un bon moment.

63470319

Millénium 3 “la reine dans le palais des courants d’air” de Stieg Larsson

millénium 3Quatrième de couverture :

Je ne vais pas vous donner le résumé de ce dernier volet la trilogie Millénium, sous peine d’en dire trop.

Soyez quand même rassurés, Lisbeth n’est pas morte…

Juste vous dire, que j’ai trouvé la mise en place de l’intrigue et des nouveaux protagonistes parfois un peu longue (je suis une impatiente !!!) , mais alors ensuite, ce sont les montagnes russes ! Il faut bien suivre tout ce petit monde. Un suspense haletant.

Je ne dis rien de plus pour ne pas gâcher votre plaisir, j’ai ADORE !

63470319

“Les vieilles” de pascale Gauthier.

les vieilles de Pascale GauthierQuatrième de couverture :

“Il y en a une qui prie, une autre qui est en prison, une autre encore qui parle à son chat, et certaines qui regardent les voisines de haut en buvant leur thé infect. Leurs maris ont tous disparu. Elles sont vieilles, certes, mais savent qu'elles pourraient bien rester en vie une ou deux décennies encore, dans ce pays où il n'est plus rare de devenir centenaire. Alors elles passent leur temps chez te coiffeur, à boire et à jouer au Scrabble, à essayer de comprendre comment fonctionne un téléphone, à commenter les faits divers, à critiquer leur progéniture qui ne vient pas assez, à s'offusquer de l'évolution des mœurs... Elles savent que le monde bouge, et qu'elles devraient changer leurs habitudes, mais comment faire, à leur âge ? Aussi, l'arrivée de Nicole, une " jeunesse " qui entame tout juste sa retraite, et l'annonce d'une catastrophe imminente, vont perturber leur quotidien. “

Mon avis : Autant j’ai apprécié le livre, les portraits de ces mamies autant la fin, je n’ai pas accroché du tout.

Un roman très simple à lire avec des chapitres courts. Le ton m’a vaguement rappelé celui de Claude Sarraute : “Mademoiselle, s’il vous plait !” lu il y a (ouf !) 20 ans !!!

63470319

Je n’ai lu, mais écouter un livre audio :

“Un homme très recherché de John Le Carré

john-le-carre-un-homme-tres-recherche,M13769Quatrième de couverture :

“ Issa, un jeune musulman d'origine tchétchène, clandestin échappé des prisons russes et turques, trouve refuge chez Annabel, une jeune avocate militante d'une association d'aide aux immigrés. Celle-ci, perdue entre ses sentiments et ses idéaux, remue ciel et terre, en particulier une banque d'origine britannique dont le patron, Tommy Brue, un sexagénaire typique des héros de Le Carré, a hérité des « affaires » de son père, très lié, sur la fin de sa vie, à la mafia russe. Des relations complexes se nouent entre ces trois personnages quand les services secrets allemands, britanniques et américains commencent à s'intéresser à eux. Le roman se déploie alors dans plusieurs directions, explorant les réactions de personnages ordinaires pris dans un combat trop grand pour eux, décrivant par le menu les luttes intestines des polices et officines d'espionnage.”

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, je n’ai pas accroché. L’histoire est bien, le rythme, ça va. Non le soucis pour moi, c’est que l’auteur rajoute beaucoup trop de détails (longs, très longs). En fait, ce n’est pas un roman d’espionnage, c’est une leçon de géo-politique, mais à sa façon !

Je récidiverais quand même avec “un traitre à notre gout”, je verrais si j’abandonne définitivement cet auteur !

63470319

Demain, je vous présente mon premier livre lu pour le Challenge Nordique !

Et vous, quelle est votre envie du jour ?! Je vais aller voir vos envies chez ramage.

Je pourrais rajouter que je veux, non j’EXIGE le retour du soleil et de la chaleur ! Marre de la pluie !

63219279_p