Et bien voilà, cela fait déjà une semaine que j’ai repris le chemin du travail et la semaine prochaine, c’est au tour de mes filles de reprendre le chemin de l’école et du collège…

J’espère que vos vacances se sont bien déroulées.

Bon, qui dit vacances, dit pour moi,  broderies, siestes un peu de lecture. Cette année, quatre romans :

sauver sa peau - Lisa gardner

Résumé :

Depuis sa petite enfance, de déménagements impromptus en cavales incertaines à travers les Etats-Unis, Annabelle Granger n'a cessé de fuir. Qui et pourquoi, elle ne l'a jamais su, ses parents semblant dissimuler un terrible secret. Trente ans plus tard, sur le terrain de l'ancien asile psychiatrique de Boston, la police fait une macabre découverte : les cadavres de six fillettes. L'une d'elle porte un médaillon au nom d'Annabelle Granger. La jeune femme décide alors de sortir de son anonymat et de se présenter au policier chargé de l'enquête pour prouver qu'elle est bien vivante. Commence alors une véritable course à la vérité.

et du même auteur

La fille cachée - Lisa gardner
Résumé :

Mélanie sait bien qu'elle a été adoptée, que le charmant Dr Harper Stokes, honorablement connu à Boston, n'est pas son véritable père. Mais elle est loin de se douter qu'elle est en réalité la fille de Russell Holmes, un assassin, condamné à mort et exécuté vingt ans plus tôt pour le meurtre de six enfants... dont la propre fille de Harper et de Patricia Stokes. C'est un journaliste de presse à scandale qui lui fait cette révélation. Il n'a pas de preuve, bien sûr, mais des indices concordants ont forgé sa conviction. La petite fille qu'elle était alors n'a-t-elle pas été retrouvée comme par hasard, abandonnée et amnésique, à l'hôpital où travaillait justement Stokes, et au moment même de l'exécution de Russell Holmes ? Mais qui donc a intérêt à déterrer cette affaire ? Et pourquoi ces menaces, ces appels anonymes ?

Tous les ingrédients d'un bon roman policier sont réunis, nous sommes donc bien tenus en haleine jusqu'au dernier chapitre (ou presque !).

On tourne et tourne les pages sans voir l'heure qui passe...

Merci à "Constelacion" pour le prêt de ces deux livres.

J'ai lu trois romans de cette auteure et mon ordre de préférence : "la fille cachée", "sauver sa peau" et "jusqu'à ce que la mort nous sépare".

 

Le goût des pépins de pomme - Katharina Hagena

Résumé : A la mort de Bertha, ses trois filles, Inga, Harriet et Christa, et sa petite-fille, Iris, la narratrice, se retrouvent dans leur maison de famille, à Bootshaven, dans le nord de l'Allemagne, pour la lecture du testament. A sa grande surprise, Iris hérite de la maison et doit décider en quelques jours de ce qu'elle va en faire. Bibliothécaire à Fribourg, elle n'envisage pas, dans un premier temps, de la conserver. Mais, à mesure qu'elle redécouvre chaque pièce, chaque parcelle du merveilleux jardin qui l'entoure, ses souvenirs se réveillent, reconstituant l'histoire émouvante, parfois rocambolesque, mais essentiellement tragique, de trois générations de femmes

Acheter en juin sur un bric-à-brac pour 50cents, je n'allais quand même pas le laisser ce petit roman ! En effet, il se lit vite contrairement au rythme plutôt tranquille, une histoire qui prend le temps de se souvenir des secrets de famille, des relations familiales, la nostalgie, les deux variétés de pommes, STOP ! J'en ai trop dit !

Il m'a  quand même fallut m'habituer à l'écriture, "on respire", on prend son temps, comme une parenthèse.

C'est un livre très agréable à lire, d'autant plus que l'histoire se déroule en Allemagne, dans le Bad Wurtemberg, région que je commence à bien connaitre :))

Et le petit dernier néanmoins pas simple...

Les noces barbares - Yann Queffelec

Résumé : Fruit d'une alliance barbare et d'un grand amour déçu, Ludovic, enfant haï par sa trop jeune mère - Nicole et ses grands-parents, vit ses premières années caché dans un grenier. La situation ne s'arrange guère après le mariage de Nicole avec Micho, brave et riche mécanicien qui cherche à protéger Ludovic. Hantée par ses amours brisées, sombrant dans l'alcoolisme et méprisant son mari, la jeune femme fait enfermer son fils dans une institution pour débiles légers. Mais Ludovic n'est pas l'arriéré qu'on veut faire de lui. Il ne cesse de rêver à sa mère qu'il adore et qu'il redoute. Même une première expérience amoureuse ne parvient pas à l'en détourner. Son seul but, son unique lumière : la retrouver. S'enfuyant un soir de Noël, il trouve refuge sur la côte bordelaise, à bord d'une épave échouée, écrit chez lui des lettres enflammées qui restent sans réponse. Et c'est là-bas, sur le bateau dont il a fait sa maison, que va se produire entre Nicole et son fils une scène poignante de re-connaissance mutuelle.

Un roman qui commence dans la sauvagerie, dans la violence physique et qui se poursuit dans la violence psychologique. Les premières pages n'ont pas été simples, un style direct, cru. Dès le début, on sait comment l'histoire de cet enfant va finir...

A lire, mais ça, vous devez déjà le savoir et surement même déjà lu !!!

(Lui aussi, je l'ai eu pour 50cents !)

                       Et vous, qu’avez-vous lu cet été ?

enfant