Bon vu que je n’ai pas lu beaucoup ces 2 derniers mois, je vous montre mes lectures de septembre et octobre.

 Demain j'arrête ! par Legardinier

Résumé : Comme tout le monde, Julie a fait beaucoup de trucs stupides.
Elle pourrait raconter la fois où elle a enfilé un pull en dévalant des escaliers, celle où elle a tenté de réparer une prise électrique en tenant les fils entre ses dents, ou encore son obsession pour le nouveau voisin qu'elle n'a pourtant jamais vu, obsession qui lui a valu de se coincer la main dans sa boîte aux lettres en espionnant un mystérieux courrier… Mais tout cela n'est rien, absolument rien, à côté des choses insensées qu'elle va tenter pour approcher cet homme dont elle veut désormais percer le secret.
Poussée par une inventivité débridée, à la fois intriguée et attirée par cet inconnu à côté duquel elle vit mais dont elle ignore tout, Julie va prendre des risques toujours plus délirants, jusqu'à pouvoir enfin trouver la réponse à cette question qui révèle tellement : pour qui avons- nous fait le truc le plus idiot de notre vie ?

Ouh, là ! Une bouffée d’air frais ce roman qui se lit trop vite.

J’ai pleuré de rire durant tout le chapitre 51, si, si, c’est possible ! Et souri tout le temps de ma lecture.

Maintenant, je me demande comment un homme a-t-il pu écrire ce livre ?! Raconter aussi bien les femmes et leur “mode de fonctionnement ?!”

Un bémol toutefois, il y a bien 1 ou 2 chapitres en trop.

A lire cet hiver ou en cas de déprime, il fait passer un super bon moment.

Du coup, j’ai acheté “Complètement cramé”. Il est dans ma PAL, il attend gentiment que mon humeur s’assombrisse !

Et ce chat avec son bonnet péruvien……

La Sirène par Läckberg

Résumé : Dans ce sixième roman de la série nous retrouvons une Erica enceinte (encore? oui, encore!) mais très en forme. Bien que gênée dans ses déplacements par une énorme bedaine (elle attend des jumeaux), Erica est toujours aussi curieuse de ce qui se passe dans la bourgade côtière de Fjällbacka.
Et en matière d' évènements notre héroïne est gâtée en ce début d'hiver... Un homme, Magnus, a disparu depuis plusieurs semaines. Sa femme Cia est rongée d'inquiétude et rend régulièrement visite à Patrik, au commissariat de Tanumshede. La petite équipe d'enquêteurs a eu beau interroger toutes les connaissances de Magnus, éplucher son courrier ou ses appels téléphoniques, faire du porte-à-porte, diffuser la photo du disparu dans les médias, rien n'y fait. Magnus s'est évaporé dans la nature.
Christian Thydell, lui, a toutes les raisons d'être heureux: il est marié à une femme amoureuse et dévouée, est père de deux fils qu'il adore, et son premier roman -intitulé Sjöjungfrun- reçoit un excellent accueil de la critique. Malgré ces succès Christian semble inquiet, nerveux, et ne fait pas très bonne figure devant les journalistes qui l'approchent. Erica, qui le considère comme un ami et publie ses propres livres chez le même éditeur, se met en tête de l'aider... à sa façon.
Fouineuse et déterminée, elle découvre vite que Christian reçoit depuis plusieurs mois des lettres anonymes menaçantes. Pire encore, il n'est pas le seul habitant de Fjällbacka à être la cible du mystérieux corbeau.
Un matin la nouvelle tombe: Magnus a été retrouvé...

Ce dernier roman est celui que je préfère, jusqu’ici !

Complet, le style reste le même et on devine le dénouement. Mais c’est un livre très agréable à lire et qui accroche le lecteur.

Il me renvoie un peu à Alfred Hitchcock pour la fin !!!

(Merci à Constelacion pour ce prêt)

Le coeur cousu par Martinez

Résumé : Frasquita Carasco a dans son village du sud de l'Espagne une réputation de magicienne, ou de sorcière. Ses dons se transmettent aux vêtements qu'elle coud, aux objets qu'elle brode : les fleurs de tissu créées pour une robe de mariée sont tellement vivantes qu'elles faneront sous le regard jaloux des villageoises; un éventail reproduit avec une telle perfection les ailes d'un papillon qu'il s'envolera par la fenêtre: le cœur de soie qu'elle cache sous le vêtement de la Madone menée en procession semble palpiter miraculeusement...
Frasquita a été jouée et perdue par son mari lors d'un combat de coqs. Réprouvée par le village pour cet adultère, la voilà condamnée à l'errance à travers l'Andalousie que les révoltes paysannes mettent à feu et à sang, suivie de ses marmots eux aussi pourvus - ou accablés - de dons surnaturels...
Le roman fait alterner les passages lyriques et les anecdotes cocasses on cruelles. Le merveilleux ici n'est jamais forcé : il s'inscrit naturellement dans le cycle tragique de la vie.

Magnifique, Fort, Puissant, Envoutant….

En voilà un livre que j’ai eu du mal à lâcher, il m’a suivit partout ! (voiture, kiné…)

Un superbe conte poétique qui n’oublie pas de parler de la liberté, de l’émancipation de la femme, le regard des autres, la famille, la dignité…On finirait par croire aux superstitions !

A LIRE !!!

sourris